«La médecine vétérinaire intégrative vise à rétablir et à maintenir la santé de l’animal en tenant compte de l’ensemble des facteurs physiques, émotionnels et environnementaux».

«En ce sens, cette médecine va au-delà du simple traitement des symptômes. Dans le cadre du traitement d’un cancer, tout comme celui d’une autre maladie, nous opérons selon une approche globale et personnalisée en adaptant le protocole de prise en charge. Cette approche de traitement est une spécificité de notre cabinet.»

Les types de traitements possibles

Au cabinet vétérinaire de la Jonction, nous sommes en mesure de prodiguer différents type de soins en fonction de la nature du cancer. Lorsque la tumeur est parfaitement localisée, accessible et à bon pronostic thérapeutique, nous privilégions une tumorectomie par acte chirurgical classique.

Selon les cas nous pouvons opérer avec d’autres techniques telles le laser et la cryothérapie au sein du cabinet. Pour prévenir des risques de récidive, une radiothérapie est envisageable après l’intervention chirurgicale.

Cette partie du traitement peut alors être assurée par notre partenaire Animal Oncologie and Imaging Center (AOI) à Hünenberg, dans le canton de Zoug.

S’il s’agit d’un cancer avec métastases et/ou à haut risque de généralisation, en concertation avec le client, nous pouvons établir un traitement par chimiothérapie. A ce titre, le Cabinet vétérinaire de la Jonction se base sur des protocoles scientifiques.

En fonction d’une série de paramètres liés à l’évolution de la maladie et à la réaction de l’animal face au traitement, nous adaptons le protocole. De manière générale, nous observons que les animaux supportent mieux les traitements oncologiques que les êtres humains. Nous observons aussi des effets secondaires moindres.

En cas de cancer très avancé

Si le traitement curatif serait trop lourd pour l’animal au regard de son âge ou de sa condition physique, nous l’accompagnons avec un traitement palliatif. Ce dernier consiste à améliorer au maximum la qualité de vie de l’animal.

Nous privilégions toujours des traitements palliatifs dont les effets secondaires sont absents ou très limités.   

Efficacité des médecines complémentaires dans le traitement du cancer chez l’animal

Là où réside la force et l’efficience de la médecine vétérinaire intégrative telle que nous la pratiquons au sein de notre Cabinet, c’est de pouvoir combiner ou employer indépendamment les différents traitements : allopathie, homéopathie, ozonothérapie, fleurs de Bach.

Dans l’idéal, c’est de les faire « travailler » ensemble pour la guérison et le bien-être de l’animal.

L’homéopathie, par exemple, peut traiter certaines tumeurs. Elle permet aussi de renforcer et de stimuler les défenses naturelles de l’organisme. Elle peut également aider à mieux supporter une chimiothérapie.

Certaines tumeurs répondent très bien à l’ozonothérapie. Il s’agit d’un soin dispensé par notre cabinet pour traiter différents symptômes et affections. Ses propriétés bactéricides, antivirales, curatives et stimulantes sont particulièrement efficaces.

Pour le terrain émotionnel, qui peut être fortement impacté par la maladie, nous utilisons les fleurs de Bach. Là encore, il a été observé des résultats encourageants, notamment la diminution du stress, et, par conséquent, une meilleure disposition à supporter un traitement.

Dans notre philosophie du soin et de la santé des animaux de compagnie, nous nous intéressons aussi de très près à l’alimentation et à la micronutrition.

Nous préconisons des produits bio et des compléments alimentaires sans additif chimique ; cela peut être un plus dans le cadre de la prévention contre le cancer.

Détecter un cancer chez l’animal

Dans l’idéal, pour les animaux âgés de plus de dix ans et notamment pour les races à risque, nous conseillons de faire un check-up complet une fois par an.

Il s’agit d’une série d’examens cliniques et selon le cas histologique permettant de détecter un éventuel problème de santé ayant pour origine un cancer ou tout autre maladie en gestation.

Par ailleurs, tout propriétaire d’un animal peut être alerté par des symptômes dont l’origine pourrait relever d’un cancer, comme par exemple, l’apparition de bosse(s) sous la peau ou près d’un organe, un trouble de l’appétit, des vomissements récurrents, des diarrhées chroniques ou encore, des difficultés à respirer ou à se déplacer.

Lorsque nous suspectons une tumeur, notre cabinet est en mesure d’établir un diagnostic fiable de par une collaboration pluridisciplinaire avec des partenaires du réseau pour des radiographies, échographies, scanners et IRM.

Lorsque la présence d’un carcinome est établie, nous pratiquons une biopsie directement au cabinet. Le tissu lésé est alors analysé par des pathologues du Centre Idexx Switzerland ou Pathovet Suisse afin de caractériser la tumeur.

Les résultats de ces analyses nous permettent d’établir un protocole de prise en charge ciblé et personnalisé.

Les cancers les plus fréquents chez les chien et les chats

Selon une étude de l’Animal Cancer Foundation (ACF), le cancer toucherait 1 chien sur 2 et 1 chat sur 3 au cours de leur vie ; et selon l’American Medical Veterinary Association (AMVA) il serait la cause d’environ 50 % des mortalités chez les animaux domestiques âgés de plus de 10 ans.

Les cancers les plus fréquents, chats et chiens confondus, concernent la peau, le système lymphatique, les glandes mammaires, la gueule et le pharynx.

Info

Le Cabinet de la Jonction travaille en étroite collaboration avec :

  • Les centres universitaires vétérinaires de Berne et de Zurich.
  • Animal Oncologie and Imaging Center (AOI) à Hünenberg, dans le canton de Zoug
  • Idexx Switzerland
  • Pathovet Suisse

En savoir plus:

www.vetjonction.ch