Prévention et dépistage

Les mesures principales à prendre face aux cancers infantiles sont le dépistage précoce et un traitement approprié. Les causes des cancers chez l’enfant sont mystérieuses. Elles proviennent probablement d’un défaut de développement des organes, parfois déjà présent à l’état embryonnaire. Comme les origines sont génétiques, aucune mesure préventive n’existe à ce jour contre les cancers pédiatriques. C’est pourquoi il est important de faire un dépistage précoce afin que la prise en charge médicale soit optimale. 

Les symptômes

Les symptômes ci-dessous peuvent peut-être indiquer une maladie cancéreuse: ventre anormalement gonflé, tuméfactions; fièvre inexpliquée et persistante; pâleur, pertes d’entrain et de poids; douleurs persistantes; maux de tête, souvent associés à des vomissements; ecchymoses fréquentes et saignements inexpliqués; modification soudaine de l’équilibre ou du comportement; sueurs nocturnes; tête enflée; reflets blancs dans l’œil.

Si un ou plusieurs symptômes apparaissent, il faut que les parents amènent leur enfant chez le médecin afin d’effectuer un dépistage. 

Les traitements possibles

Dans certains cas, pour des raisons vitales, une opération chirurgicale d’urgence s’impose. Sinon, dès lors que l’on suspecte un cancer chez l’enfant, pour la meilleure prise en charge possible et pour obtenir une guérison optimale, il est préférable de ne pas traiter précipitamment et dans la confusion. Quelques jours sont nécessaires afin d’affirmer la nature exacte du cancer et apprécier l’étendue de celui-ci. Les enfants sont traités en général avec les mêmes procédés thérapeutiques que ceux pour adultes: l’intervention chirurgicale, la chimiothérapie et la radiothérapie. La nature de la tumeur détermine le traitement adéquat.

Guérison et avenir 

Dans les pays industrialisés, les progrès médicaux permettent aujourd’hui de guérir près des trois quarts des enfants malades. 

Lorsque le cancer touche en pleine croissance, la maladie et les traitements agressifs laissent des traces physiques et psychologiques. Malgré tout, un enfant bien entouré par sa famille possède des ressources insoupçonnables de réadaptations physiologique et affective qui lui permettent un retour serein à la vie normale.