Dans le cadre d’un reportage sur le handicap, une personne aveugle de naissance s’est entendue poser la question : « est-ce que vous voyez dans vos rêves ? ».

Le même type de question a été posée, par la langue des signes française (LSF), à une personne atteinte de surdité : « quand un verre se casse, comment percevez-vous la chose ? ».
 

Comprendre

Cela pour démontrer à quel point l’absence d’un sens chez une personne peut être difficilement appréhendable chez une autre. Beaucoup d’entre nous pensent que la communication doit être difficile, voire impossible, et ne font pas l’effort d’essayer.

Pourtant, il y a à peine quelques semaines, j’ai pu assister à une passionnante conversation duale mêlant la voix et la LSF entre une personne entendante (non initiée à la LSF) et une personne atteinte de surdité.

De ce que j’ai pu comprendre, et d’une manière relativement facile, la personne sourde avait amené suffisamment d’arguments pour convaincre son interlocutrice des vertus d’un produit cosmétique naturel. Je me suis dit, non sans une pointe d’humour : « Ça c’est du doigté, bravo » !
 

Une nouvelle façon de penser

Avec un minimum d’attention, d’intention, d’inventivité et d’ouverture d’esprit, il est relativement facile de communiquer avec des personnes sourdes, muettes ou aveugles. En tant que professionnel de la communication, j’en suis convaincu.

J’ai appris, à travers différentes interviews, que celui ou celle qui a « moins » quelque part, a beaucoup « plus » ailleurs ; que ce sont ces « plus » et ces « moins » qui nous permettent de progresser et vivre en harmonie.

Socialement parlant, qu’est-ce que cela implique ? Peut-être un nouveau paradigme relationnel tant il est enrichissant pour les uns comme pour les autres de partager sa vie privée ou professionnelle avec des personnes en situation de handicap.

Il suffit juste de reconsidérer nos anciennes croyances sous l’égide d’une nouvelle façon de penser, d’entendre, de regarder. Et, si d’aventure, il nous arrivait de pouvoir échanger avec une personne à la fois sourde et aveugle, c’est l’enchantement…