Accessibilité

Les institutions sociales actives dans le domaine du handicap proposent aux personnes en situation de handicap des lieux de vie, agencés en fonction des besoins spécifiques de chacun, des loisirs, des transports: une offre permettant à chacun de vivre tous les volets de la vie.

Il est également possible d’exercer une activité professionnelle dans un atelier où chaque personne en situation de handicap exerce un métier en fonction de ses possibilités, ses limites, ses souhaits: un lieu au sein duquel toutes les conditions sont réunies afin que chacun puisse exprimer son potentiel.

Dans notre société où l’ultra performance professionnelle est de mise, pourquoi et comment donner accès au marché du travail aux personnes en situation de handicap?
 

Estime de soi

Selon la pyramide de Maslow, l’être humain a différents besoins à combler pour être épanoui. Au bas de la pyramide se trouvent les besoins primaires, comme manger, respirer ou se sentir protégé.

Plus on monte dans les niveaux, plus les besoins sont difficiles à combler. Ainsi, l’accès au sommet de la pyramide, à savoir l’estime de soi ou «bonheur», passe entre autres par l’affection des autres et la reconnaissance sociale. Cette pyramide peut s’appliquer à chaque être humain, en situation de handicap ou non.
 

Reconnaissance

En offrant la possibilité aux personnes en situation de handicap d’exercer une activité professionnelle, les institutions sociales permettent la reconnaissance par le travail. Les différents services offerts répondent à des besoins réels du marché.

Ainsi, les personnes en situation de handicap exercent des professions telles que cuisinier, serveur, formateur en informatique ou encore assistant administratif. Le travail permet de côtoyer des collègues, d’échanger et très concrètement, de se réveiller chaque matin afin de mener sa vie en participant à l’activité de la société: acteur de l’ensemble.
 

Professionnalisation

Aujourd’hui, les personnes en situation de handicap ont accès à un marché du travail qui peut être perçu comme parallèle. La pratique inclusive est la direction qui permet d’avancer afin que chacun trouve sa place sans distinction, tout en étant considéré comme un individu à part entière, forcément, et heureusement, différent d’un autre.

Les personnes en situation de handicap développent des compétences diverses durant leur vie professionnelle et faire appel à ces services, c’est leur permettre de se sentir valorisées tout obtenant une prestation de qualité, telle que l’on peut l’attendre de tout prestataire.

Le plus difficile à surmonter reste le regard et l’à priori de l’autre et les institutions sociales ont encore du travail pour changer la perception du handicap. Chacun de nous cherche à pouvoir mener sa vie comme il l’entend, librement.

Le fait d’être en situation de handicap ne devrait pas entraver l’accès au marché du travail. Et en mettant la bonne personne au bon endroit, chacun devrait être en mesure de trouver sa place et ainsi apporter sa contribution et arriver au sentiment de reconnaissance sociale, nécessaire au bien-être personnel.

En situation de handicap ou non, chacun doit avoir les mêmes chances d’exprimer son plein potentiel.