Née en 1960, l’assurance-invalidité a misé d’emblée sur la réadaptation professionnelle: la Suisse connaissait le plein emploi et les entreprises revendiquaient un système social intégratif. Cette systématique s’est peu à peu heurtée aux défis d’un monde du travail en mutation, de moins en moins adapté aux personnes fragiles.

«L’AI n’a jamais autant réinséré qu’aujourd’hui.»

L’AI a donc résolument renforcé l’impact de l’intégration professionnelle avec des moyens d’intervention supplémentaires et novateurs: annonce anticipée, intervention précoce, prise en charge mieux ciblée à l’égard des différentes catégories de candidats à la réadaptation, que ce soit les jeunes, les victimes d’atteinte à la santé psychique ou encore les bénéficiaires de rente.

Solarité !

L’AI n’a jamais autant réinséré qu’aujourd’hui, avec un management orienté vers une mobilisation rapide des bénéficiaires, en cohérence avec le monde économique. En phase tant avec ses bénéficiaires qu’avec les entreprises, elle intervient de façon très concrète et ciblée, directement sur le poste de travail. Constituée de la solidarité entre les cotisants que sont les personnes travaillant en Suisse et leurs employeurs, l’assurance-invalidité concrétise plus que jamais cette union sacrée par le biais de la réinsertion!