Le vent dans le nez, les voiles qui se gonflent, le clapotis de l’eau, le bateau qui gîte légèrement… Depuis plus de vingt ans, cette association vaudoise offre à toute personne en situation de handicap, la possibilité de découvrir les sensations de la voile sur le lac Léman.

Association pionnière dans le sport handicap

Fondée en 1996, Swiss Disabled Sailing s’est illustrée en organisant à Nyon, le premier championnat du monde de voile handicap. Elle a ensuite représenté les couleurs de la Suisse lors de nombreux championnats internationaux, ainsi que durant les Jeux paralympiques de Barcelone, Atlanta ou encore Sydney. Depuis quelques années, Swiss Disabled Sailing a temporairement quitté la régate de haut niveau pour se tourner vers la formation et la navigation de plaisance.

Oublier son handicap

L’association dispose d’un centre de voile adapté à Prangins. L’objectif est simple: chaque participant est reconnu comme un navigateur, laissant son handicap sur la terre ferme. Le partage de la passion de la voile reste le point de départ de toutes les embarcations. Les participants sont tantôt passagers, tantôt équipiers ou skippers. Chaque personne peut prendre la barre, ou les écoutes, et diriger son bateau comme elle le souhaite.

Flotte de bateaux adaptés

Swiss Disabled Sailing possède des bateaux innovants pour assurer ses activités, accessibles aussi bien à des personnes valides qu’en situation de handicap. La flotte se compose de 5 Néo 495, 1 Skud 18 et 1 Surprise. Dans les Néo, principalement utilisés pour la plaisance et la compétition, les deux passagers sont assis côte à côte confortablement dans le cockpit. Ils peuvent ainsi facilement communiquer, recevoir directement les sensations de la navigation, gérer les différentes commandes et contrôler la bonne marche du voilier. L’accent a été mis sur l’ergonomie afin que l’embarquement et l’utilisation soient agréables et sûrs.

Sorties régulières

Toute l’année, l’association propose ainsi des sorties de découverte, des initiations ou des cours de perfectionnement. Chaque activité est intégrée dans un module de deux heures comprenant la préparation du bateau et de l’équipage, l’embarquement, la sortie du port et le retour à terre. Les meilleurs pourront même rejoindre l’équipe de compétition, car l’association souhaite continuer à participer à des compétitions de niveau international.