Le tabagisme...

...est responsable d'une augmentation de la pression artérielle, d'une détérioration des artères et d'une accélération du rythme cardiaque. Il reste un facteur de risque très important d'infarctus, d'accident vasculaire cérébral et d'athérosclérose. 

Selon l’OMS, le tabac tue plus de sept millions de personnes chaque année, dont près de 900 000 sont des non-fumeurs qui meurent parce qu’ils ont été exposés au tabagisme passif.

Si les fumeurs savent qu'un cancer du poumon peut leur être fatal, ils minimisent ou ignorent généralement les risques cardiaques. Pourtant, la cigarette serait responsable de près d'un quart des décès liés aux maladies cardiovasculaires. Le tabagisme reste la deuxième cause principale de maladie cardiovasculaire, après l'hypertension artérielle.

Des risques cardiaques méconnus

En choisissant le thème le tabac et cardiopathies, la journée sans tabac veut sensibiliser sur les liens entre le tabac et les maladies cardiovasculaires y compris les AVC qui ensemble constituent la principale cause de décès notamment en Suisse où ces troubles cardiaques graves restent les premières causes de mortalité.

L’OMS veut aussi mettre en avant les actions et les mesures que les publics et les gouvernements peuvent prendre pour réduire les risques du tabac. Leur constat est alarmant : malgré les effets nocifs connus du tabagisme sur nos poumons, ainsi que l'existence de solutions permettant de réduire les décès et les maladies connexes, une grande partie du public à une faible connaissance du fait que le tabac est l'une des principales causes de ces maladies cardiaques. 

L’objectif est donc de mieux informer sur les risques cardiovasculaires liés au tabagisme, trop souvent sous-estimés par la population mais surtout par les fumeurs eux-mêmes. A tout âge, le sevrage permet de réduire ce danger, alors n'hésitez plus : libérez-vous de la cigarette pour préserver votre cœur.