Sina s’est cassé le bras gauche lors d’un accident d’équitation; une situation difficile pour une gauchère. Elle fait l’expérience du handicap car les mouvements habituels ne fonctionnent plus. La douche quotidienne, s’habiller et se préparer devient un véritable défi. Sina est handicapée pour quelques semaines, mais sa blessure guérira.

Les moyens auxiliaires sont une aide précieuse

La situation est bien différente pour son frère Max. Ce trentenaire porte des prothèses de jambes depuis son enfance. Lorsqu’il vivait encore à la maison, ses parents avaient transformé le logement pour en éliminer tous les obstacles. Durant ses études, il a habité l’appartement indépendant de la maison de ses parents. Ce logement était également adapté. Il n’y avait pas de seuils et il était équipé d’une douche de plain-pied. Comme il utilisait souvent le fauteuil roulant à la maison, ses parents avaient fait installer un monte-escalier afin qu’il puisse accéder aux étages supérieurs. Aujourd'hui, Max vit avec sa compagne dans un appartement adapté. Il peut ainsi accéder au plan de travail de la cuisine en fauteuil roulant.

L’appartement indépendant est désormais habité par sa grand-mère. Cette dernière, âgée de 87 ans, a toujours été en bonne santé, ce qui ne l’empêche pas d’être rattrapée par les infirmités dues à l’âge. Comme elle souhaite mener une vie autonome le plus longtemps possible, la famille a ajouté un siège de douche dans la douche de plain-pied afin de réduire les risques de chute. Elle possède, en outre, un WC-douche pour faciliter ses soins intimes. La grand-mère aime faire ses courses elle-même. Un déambulateur l’aide à marcher et facilite ses contacts sociaux. En cas de chute à la maison ou de cas d’urgence, elle peut appeler de l’aide sur une simple pression de bouton grâce au système d'alarme.

Dans tous les domaines et pour tous les besoins

Les handicaps physiques sont très variés, et chacun d’entre nous peut être touché. Ils peuvent apparaître à la suite d’une maladie, d’un accident ou être dus à la vieillesse. Pour les personnes concernées et leurs proches, ces moments sont difficiles.

Pour les personnes à mobilité réduite, la FSCMA est un interlocuteur de choix. Elle dispose de huit filiales dans toute la Suisse, dont deux en Romandie.

Le conseil adéquat de spécialistes

Diverses organisations caritatives ont créé la FSCMA en 1980. Depuis sa fondation, son objectif est resté le même : apporter un conseil global aux personnes concernées et à leurs proches. Comme nous ne vendons aucun produit, les conseils sont indépendants et parfaitement ciblés en fonction des besoins des personnes ou de leur entourage. Nous les aidons dans le choix du moyen auxiliaire adéquat, lors de transformations architecturales et aussi, pour les questions liées au financement. Cette consultation a lieu dans l’un de nos centres de moyens auxiliaires ou à leur domicile.

La FSCMA travaille principalement sur mandat de l’Assurance-invalidité (AI) et d’autres assureurs sociaux. C’est à leur demande que nous examinons si des moyens auxiliaires sont nécessaires, et si oui, lesquels. Nous devons donc respecter les dispositions légales des donneurs d’ordre.

Pour les personnes ayant atteint l’âge de la retraite

Dès qu’une personne atteint l’âge de l’AVS ou bénéficie d’une rente AVS, les prestations des assurances sociales ne sont plus de la même ampleur. Néanmoins, l’AVS verse des contributions de soutien lors de l’achat de moyens auxiliaires spécifiques. Le centre de moyens auxiliaires FSCMA les informe à ce sujet.

Remise de moyens auxiliaires du dépôt AI

Depuis 1988, la FSCMA gère le dépôt de moyens auxiliaires de l’AI sur mandat et pour le compte de l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS). Les moyens auxiliaires financés par l’AI restent son entière propriété. Les personnes concernées peuvent les utiliser, mais doivent les restituer à l’un des huit dépôts AI lorsqu’elles n’en ont plus besoin. Les dépôts AI examinent si un moyen auxiliaire peut être remis en état pour être réutilisé. L’apparence et la qualité des moyens auxiliaires révisés ne présentent pratiquement pas de différence avec celles de produits neufs.

Si vous avez droit à un moyen auxiliaire, le dépôt AI de la FSCAM est votre premier interlocuteur. Si un moyen auxiliaire approprié est disponible, nous l’adaptons à vos besoins individuels et vous le remettons rapidement.

Réparations

Les dépôts AI de la FSCMA disposent d’ateliers professionnels chargés des tâches suivantes :

  • remise de moyens auxiliaires adéquats
  • adaptation et réglage des moyens auxiliaires aux besoins des utilisateurs
  • réparation des moyens auxiliaires à l’atelier
  • maintenance des moyens auxiliaires selon des critères économiques
  • élimination conforme des moyens auxiliaires qui ne sont plus utilisables

Que vous ayez besoin d’un monte-escalier, d’un moyen auxiliaire orthopédique ou d’un fauteuil roulant, ces moyens auxiliaires vous permettent – parmi d’autres – de maîtriser votre quotidien en toute autonomie et sans obstacles. Contactez-nous, nous trouverons pour vous la meilleure solution.

Plus d'information

Expérimenter et essayer

A Oensingen, l’Exma VISION vous propose une exposition unique d’idées et de solutions favorisant l’autonomie, la mobilité et l’habitat sans obstacles. Sur 1000 m2, vous pourrez découvrir et essayer plus de 600 produits du marché suisse des moyens auxiliaires.

Chaque année, nous formons des collaborateurs de l’AI ainsi que des apprenants des milieux thérapeutiques et infirmiers. Les formations pour les professionnels et les conseils pour les particuliers sont dispensés dans les trois langues nationales.

Sites en Suisse romande :

FSCMA, Centre de moyens auxiliaires
Chemin de Maillefer 43
1052 Le Mont-sur-Lausanne
T 021 641 60 20
fscma.le.mont@sahb.ch

FSCMA Centre de moyens auxiliaires
Chemin St-Hubert 5
1950 Sion
T 027 451 25 50
fscma.sion@sahb.ch

Secrétariat et exposition
FSCMA
Dünnernstrasse 32
4702 Oensingen
T 062 388 20 20
geschaeftsstelle@sahb.ch
www.sahb.ch

Autres sites à Ittigen (BE), Brüttisellen (ZH), St-Gall, Horw (LU) et Quartino (TI).