Organe emplis de secrets et fascinant, le cerveau est l’objet le plus complexe que nous connaissions. Il gouverne nos actes et détermine la conscience que nous avons du monde ou de nous-mêmes. Son étude ne se limite donc pas à soulever des questions scientifiques, physiques ou mathématiques mais aussi d’inévitables interrogations sur ce que nous sommes, en quoi nous sommes tous semblables et ce qui fait nos différences. Comprendre comment nos dizaines de milliards de neurones sont stimulés, excités ou abîmés, c’est s’approcher au plus près du vivant. 

Un puzzle titanesque

A la manière d’un enfant qui déconstruit instinctivement son jouet pièce par pièce  afin de s’assurer d’avoir compris comment il fonctionne, le Blue Brain Project veut reconstruire entièrement le cerveau humain. Ce projet hyperinnovant d’envergure internationale a commencé en 2005 avec un accord entre l’EPFL et IBM. Chaque neurone stimulé nécessitant l’équivalent d’un ordinateur portable, des supercalculateurs ont spécialement été conçus pour l’occasion afin d’offrir la puissance considérable nécessaire. Ainsi, la Suisse devient le centre nerveux de toute la recherche internationale et  sera  vraisemblablement  le  lieu  de  découvertes  essentielles  ces prochaines années. 

Comprendre pour améliorer et soigner

Alors que la médecine doit aujourd’hui régulièrement se résoudre à un constat d’impuissance face aux maladies neurodégénératives telles qu’alzheimer, le parkinson ou la sclérose en plaques, une compréhension du fonctionnement de notre système nerveux ouvrirait la porte à des thérapies possibles, voire des méthodes de prévention. Ensuite, même si c’est actuellement de l’ordre de l’utopie, il est possible que les nouvelles technologies puissent s’inspirer du fonctionnement extrêmement puissant et rapide du cerveau humain. Ensuite, pourquoi ne pas aller jusqu’à imaginer que les innovations techniques puissent améliorer ou compléter les fonctions naturelles du corps humain?