Les petites tâches du quotidien auxquelles les valides ne prêtent même plus attention deviennent de véritables défis pour des personnes handicapées.

Pour les accompagner dans ce défi, la robotique a un rôle important à jouer. Dans la grande majorité des cas, il s’agit d’imiter et reproduire le plus fidèlement possible le corps humain.

La main, la finesse de ses doigts, sa force et sa délicatesse ainsi que ses mouvements complexes en toute liberté, est probablement la partie du corps la plus compliquée à reproduire.

C’est d’ailleurs dans ce domaine, avec celui de l’exosquelette, que les innovations les plus impressionnantes ont été récemment réalisées puis démocratisées.

En attendant, le vieillissement de la population n’a pas fini d’offrir des perspectives à la robotique dans le secteur de la santé.

Certaines machines s’utilisent uniquement en moyens auxiliaires mais d’autres deviennent même des moyens de réhabilitation à l’efficacité redoutable. Selon les experts, ce marché mondial pèsera plus de deux milliards de dollars en 2020.