A quel genre de difficultés les femmes sont-elles confrontées pendant le traitement du cancer?

Quand on découvre qu’on a un cancer, cela peut être un grand choc. Le stress des effets secondaires liés à l’apparence peut être accablant. Beaucoup des femmes qui viennent à notre programme font face à la perte des cheveux, il leur manque les sourcils ou les cils, ou elles ont des changements de peau, par exemple la sécheresse ou la rougeur.

Souvent elles ont perdu confiance, car notre apparence est étroitement liée à l’estime de soi. Nous travaillons dans une quarantaine d’hôpitaux dans toute la Suisse, organisant des ateliers de beauté qui donnent soutien aux personnes qui ont vécu ces changements à leur apparence.

A quoi peuvent s’attendre les femmes dans ces ateliers?

Nous offrons un programme en 12 étapes offrant des conseils sur les soins et le maquillage, par exemple comment bien nettoyer et hydrater votre peau et appliquer le fond de teint, ainsi que des techniques de maquillage utiles pour les femmes atteintes de cancer: comment utiliser le crayon khôl quand on manque de cils, comment redessiner les sourcils manquants.

Nous ne leur mettons pas le maquillage, nous leur montrons comment le faire elles-mêmes – c’est important afin qu’elles puissent l’appliquer de nouveau chez elles. Nous leur donnons un dépliant à emporter qui leur indique les étapes à suivre, et elles reçoivent un sac de 13 produits cosmétiques qu’elles peuvent commencer à utiliser dans l'atelier.

Les participantes ont du plaisir à rencontrer d’autres dans la même situation?

Absolument. Les ateliers ne sont pas seulement pour offrir des conseils de beauté, il y a aussi un aspect social important. Les participantes rencontrent d’autres dans la même situation et réalisent qu’elles ne sont pas les seules à avoir ces défis.

Elles peuvent partager leurs expériences et discuter comment elles ont surmonté leurs problèmes. Elles se soutiennent les unes les autres et cela renforce l’estime de chacune. C’est un environnement très positif, détendu et amusant, et c’est très important pour nous. Nous voulons qu’elles se sentent à l’aise et oublient un instant leurs moments difficiles. Les ateliers les aident à se sentir mieux dans leur peau, ce qui facilite le processus d’amélioration de leur santé et de leur qualité de vie.

Etes-vous soutenu par l’industrie?

Oui. D’un côté, nous avons plus de 100 bénévoles qui nous aident dans toute la Suisse. Elles sont toutes des esthéticiennes professionnelles et certaines ont même fait une qualification en oncologie. De l’autre côté, nous avons nos partenaires et sponsors qui nous soutiennent avec des produits cosmétiques et des fonds financiers. Ce sont ces deux piliers qui nous permettent d’offrir ce programme aux patientes.

Look Good Feel Better

Look Good Feel Better est un engagement d’utilité publique d’entreprises de renom en Suisse en collaboration avec des médecins, soignants et hôpitaux. L’objectif est de rétablir l’estime de soi des patientes atteintes d’un cancer en cours de traitement, à l’aide d’ateliers beauté gratuits.

Le programme n’a pas de visée médicale et ne privilégie aucun produit ni aucune marque. Les ateliers beauté sont proposés dans plus de 40 hôpitaux dans toute la Suisse. Les ateliers sont ouverts à toutes les femmes quels que soient leur type de cancer et leur lieu de traitement.

Depuis la mise en place du programme en Suisse en mars 2006, plus de 10 000 personnes concernées ont participé à un atelier.  

www.lgfb.ch