Quelles sont les innovations actuelles concernant les moyens auxiliaires à disposition d’une personne en situation de handicap?
La recherche est effectivement très active dans ce secteur et il existe différentes nouveautés dont peuvent profiter les clients. L’avancée la plus marquante se fait sur les matériaux utilisés. Aujourd’hui, le carbone ou le silicone permettent la création de structures très légères et flexibles. En outre, le développement de la technologie et de l’informatique a permis la réalisation de produits équipés de microprocesseurs. Ainsi, une prothèse de jambe pourra, par exemple, adapter sa vitesse de fonctionnement au rythme précis de la marche du patient.

En quoi existe-t-il un gain de confort pour l’utilisateur?
De manière générale, les solutions d’interfaces ont été grandement améliorées. C’est-à-dire que la prothèse ou l’orthèse s’adaptent parfaitement au corps humain. De cette manière, il est possible de les porter toute une journée sans douleur et de les utiliser pour quasiment n’importe quel sport. C’est particulièrement le cas des orthèses, c’est-à-dire des structures qui viennent autour d’un membre défectueux ou fragile afin de le supporter, le soulager et le protéger. Celles-ci sont désormais fabriquées à partir d’une image numérique scannée du client et il n’y a plus besoin d’utiliser de plâtre.

Et concernant les fauteuils roulants, quelles sont les tendances du marché?
Les constructeurs créent des modèles non seulement très résistants mais également légers et design. Ceci a aussi permis le développement des loisirs tels que le basket, le tennis ou les sports d’endurance.

Le coût peut-il être un obstacle pour accéder à ces innovations techniques et technologiques?
Pour être pris en charge par les assurances, le moyen auxiliaire doit être fonctionnel et d’un coût raisonnable. Dès lors, il est souvent nécessaire d’être bien conseillé et d’avoir accès aux expertises nécessaires afin de pouvoir profiter des dernières technologies et donc de produits d’une gamme de prix supérieure.

Quel est le bon conseil que vous donneriez actuellement à une personne handicapée à la recherche d’un moyen auxiliaire?
Que son but ne doit pas être de trouver la meilleure solution du monde, mais celle qui sera la plus adaptée à son corps, à sa vie et à ses envies. C’est pourquoi je pense que l’individualisation du conseil et du service est absolument essentielle.